BRAIN PYRAMID – Magic Carpet Ride

Posted on 24 avril 2014

1



Je sais ce qu’ils boivent en Bretagne, pour y avoir vécu de façon disparate mais marquée. En revanche j’aimerais bien savoir ce qu’ils fument. Entre HUATA, STONEBIRDS, STANGALA… ça Doom et ça Stoner-Rock de partout. Les beatniks dont il sera question aujourd’hui sont le trio de BRAIN PYRAMID. Et si à l’écoute première de « Bad Luck » vous n’avez pas compris qu’ici on vénère la guitare bien aventureuse sur les terres d’un Blues-Rock bien enfumé délicatement posée sur une rythmique bien pachydermique, c’est que vous êtes déjà trop défoncé. Ou con, mais ça, ça se soigne plus difficilement. En musiciens fort urbains qu’ils sont, ils ont même parfaitement étiqueté le sachet qu’ils te revendent, Magic Carpet Ride.

Brain pyramid cover

Bien sûr vient à l’auditeur l’éternel débat, pourquoi dans un 21ème siècle bien entamé, écouter un rip-off des 70’s allant jusqu’à reprendre l’artwork d’Atlantic Records sur le CD? Parce que BRAIN PYRAMID ne récite pas la formule magique ingrédient par ingrédient. Mais parce que le groupe a saisi le cool. La plus belle preuve? Le morceau central « Mary Jane Blues » qu’on a la sensation d’avoir entendu mille fois, et qui marche pourtant plein pot. Tout y est, du grésillement du sillon au souffle des enceintes et surtout l’envie de gratter sa six-cordes. Il aura peut-être juste fallu que ce court album sorte sur support vinyle et le trip eut été parfait. Mais ce pinaillage est de mauvaise foi et le final « Electric Spell » de près de 10 minutes finit d’emporter le morceau que l’on dit dans les salons de bon goût. Et redisons-le, c’est le « cool » qui l’emporte, jamais la posture comme bien des revivals costumés de bien en cape comme une famille Manson de carnaval. Il ne reste plus qu’à ces trois-là à hanter les salles et à nous sortir un album. Groovy.

Bandcamp du groupe