CULT OF OCCULT EP

Posted on 1 avril 2012

0



A force de voir leur bandcamp tourner dans la toile de mes réseaux sociaux, il était fatal que je jette une oreille sur l’EP de CULT OF OCCULT. D’autant que j’ai raté, bêtement pour ne pas changer, leur passage aux Combustibles avec ATARAXIE et WOUNDED KINGS. Comme on me l’a fait remarquer : Ben alors on ne te voit plus aux soirées ?

C’est vrai, et le temps que j’épargne aux caves parisiennes suintant le riff, c’est ma platine qui le subit en ce moment. Avec un plaisir masochiste bien sûr, ce que cet EP ne fera d’ailleurs pas démentir. Je ne pourrais jamais assez louer le retour au fuzz, au son qui grésille, qui sonne gras. Soyons honnêtes, DARKTHRONE ou SAINT-VITUS avec une production clinquante et overdubbée c’est aussi excitant que Nikos Alagias chanteur de BLACK SABBATH. Rassurez-vous pour oublier la vision d’horreur évoquée, la demi-heure de Doom\Drone\Sludge\Armageddon dont il est ici question va vous nettoyer les oreilles à la chaux. Si le premier titre démarre dans les clous, faisant en sorte que la bétonneuse doomesque se déverse en vous selon une recette trop connue, la suite change son fusil d’épaule et vise juste. Comme si tu quittais le train fantôme pour te retrouver en plein remake urbain de Massacre à la tronçonneuse : plus sale, plus inattendu et surtout plus sadique, toujours en faisant souffrir la montagne d’amplis.

Si l’engin de torture connaît pourtant quelques hoquets de pannes d’essence dans son final et trop peu de variations dans ses sévices vocaux, il a montré son envie d’en découdre avec plus d’une carcasse. Les échos de leurs massacres en live résonnent déjà, il sera de bon ton de vérifier ça au plus vite.

Bandcamp et libre téléchargement (ainsi que commande du support physique).