ALUK TODOLO – Ordre

Posted on 5 mars 2012

0



Entres les passages de MONARCH ! et HUATA à la Miroit’ ce soir-là d’octobre, il y a eu cette baffe, ALUK TODOLO. Formé par des membres de groupes de Black bien obscurs, cette entité est bien loin d’être un suppôt de DARKTHRONE et des riffs joués au fond d’une cave sur fond de beuglements de gargouille. Ce soir là c’est une vague instrumentale qui s’est abattu dans les esgourdes du public, comme une transe d’écorché vif.

De “l’Occult/Krautrock/Black Metal tendu jusqu’à la rupture” c’est ce que j’avais alors écrit. Mais acheter un support physique devenait après ce choc une gageure, comment retrouver la vivacité d’un tel Free-jazz lovecraftien ? Pas grave, faisons confiance à Saint-Elvis et à Dame Providence, c’est leur 10’ Ordre, que je rencontre en premier dans un bac. Deux pistes sur vinyle issues des débuts du groupe, donc plus low-fi, plus sombres que ce que fait actuellement le trio.

Mais déjà est présente cette impression de MAGMA joué pendant une messe noire probablement tenue dans quelque grotte d’une peuplade hyperboréenne disparue. Une batterie qui mène aux baguettes l’ensemble et la façonne tandis que les guitares, définitivement bruitistes et chaotiques, se clouent d’elles-mêmes sur cette charpente. Après que la première face eut fait entrer l’auditeur au sabbat, sa consœur l’envoie sans préavis entre Charybde et Scylla. La chaleur organique auparavant perçue se perd, c’est une froideur aux limites de l’Indus qui est martelée. Elle l’est jusqu’à l’étouffement, à emplir tout l’espace jusqu’à la saturation. C’est enfin trouver la copulation parfaite entre la noirceur de riffs norvégiens et l’esprit des Grands Anciens que pourrait évoquer une certaine folk tribale.

Même si Ordre ne donne pas la pleine puissance de ce que peut dégager le trio en concert, il en reste une bonne ouverture, ou plutôt une meurtrière à laquelle il faut s’agripper et lutter pour apercevoir la lumière. A la fin de l’écoute, la tension retombe, le disque tourne à vie et même le sillon vierge semble être encore une émanation de ce que j’ai entendu. Après une rapide recherche, un prochain concert est prévu sur la capitale. En compagnie des chamans dronesques de SUNN O))).

Difficile d’espérer meilleurs pratiquants officiant de concert.

Commander Ordre sur MusicFearSatan.