VERDUN – The Cosmic Escape of Admiral Masuka

Posted on 18 janvier 2012

3



En cette année de fin du monde annoncée, voyant dans deux mois l’anniversaire de l’accident ayant appris au monde le nom de Fukushima, il est de bon goût d’établir la bande-son de la période à venir.

On ne saurait donc trop remercier les Montpelliérains de VERDUN de nous offrir aimablement avec leur EP The Cosmic Escape Of Admiral Masuka, un début de réponse.  J’avais déjà rapidement évoqué le groupe sur l’ancienne version de ce blog. Merci d’ailleurs à l’ami Gulo d’en remettre toujours une couche sur ce groupe chaque fois qu’il en a l’occasion. Ca sera quand même ballot de se priver de cette salve de premier ordre. Car derrière les gimmicks Coreux, dont cette voix, qu’il m’a fallu apprivoiser (mais après tout j’y suis bien arrivé avec AMENRA), c’est bien du DOOM ! Oui du « DOOM ! », avec les majuscules, et le point d’exclamation à la fin, qu’on se mange pendant une demi-heure.

Maintenant que le disque tourne dans ma platine, à moi d’en remettre une couche. De goudron. Parce que cette moitié d’heure pour trois titres, elle est de celle qui ne peut-être enfantée que par ceux qui ont été traumatisés par tout le poids du riff primal, de l’accord qui assomme pour mieux emporter ailleurs. Le riff très « Sorcier Electrique » de « Last Man Standing » ou la puissance de la voix sur le final « Jaxa », ne laissent guère de chance à l’auditeur vite cerné. L’espace sonore est rapidement comblé, et le tableau d’un champ de bataille après la bombe finit de se graver à grands coups de burin. Mais la vraie surprise perverse de cet EP c’est de déceler, derrière cette première déflagration, les retombées à venir, lorsque le mur du son cédera à ce qui se dessine au fil des écoutes… Car se réclamer d’HAWKWIND et autres piliers du rock psyché barré n’est pas un vain postulat même s’il ne pas évident avec cet EP. VERDUN fait aujourd’hui entendre le son du canon qui pilonne la terre et les hommes, gageons que demain le gaz moutarde viendra se joindre à la fête.

Parfait pour le 11 novembre les enfants !

Écoute intégrale Bandcamp.

Commander l’album.